Partagez | 
 

 Baisser les bras dans une compétition sous prétexte qu'on ne peut terminer premier est incompatible avec l'esprit du sport. (Joseph)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Geoffroy Wincane
Féeriens
Messages : 348
Date d'inscription : 06/08/2017

Message#Sujet: Baisser les bras dans une compétition sous prétexte qu'on ne peut terminer premier est incompatible avec l'esprit du sport. (Joseph)   Ven 9 Nov - 14:55

Baisser les bras dans une compétition sous prétexte qu'on ne peut terminer premier est incompatible avec l'esprit du sport..
Geoffroy ne pouvait pas nier qu’il appréciait vraiment de pouvoir revivre dans son royaume, d’avoir retrouvé Féerie et son épouse bien évidemment. L’homme avait parfaitement conscience que ce n’était pas vraiment comme avant, qu’il y avait quand même beaucoup de chose qui avait changé, mais en même temps il était heureux. Il ne se retrouvait plus de l’autre côté de l’océan, incapable de passer du temps avec Jocaste. Il n’y avait vraiment pas de retour en arrière possible à ses yeux, même s’il y avait certaine chose différente, la vie était « parfaite ». Elle ne l’était pas complètement en réalité, mais à ses yeux c’était tout comme simplement parce qu’il pouvait donc partager de nouveau son quotidien avec son épouse.

Même s’il avait donc ses marques à reprendre, qu’il avait beaucoup de chose à apprendre, à récupérer, à retrouver. Il y avait beaucoup de chose qu’il devait apprivoiser, des choses qu’il devait comprendre, mais en un sens, il reprenait quand même plutôt bien ses marques. Il ne savait pas exactement ce qu’il allait faire concrètement de sa vie, même s’il était évident qu’il avait envie de reprendre sa place dans la garde royale. Mais rien n’était fait encore. Pour le moment, Geoffroy ne faisait pas grand-chose, en dehors de juste reprendre ses marques, ce qui était quand même une bonne chose. C’était le principal après tout, une fois que l’homme aura reprit toutes ses marques, il allait simplement pouvoir prendre une bonne décision. S’il y avait une bonne décision. Mais pour l’heure, donc, il prenait ses marques. Ce fut alors qu’il marchait tranquillement dans un des couloirs que son chemin croisa celui d’une vieille connaissance, qu’il n’avait pas spécialement cherché à retrouver à son retour.

« Bonjour Joseph. » En soit, il n’avait rien contre cet homme – et en même temps, il ne savait pas ce que cet homme pensait de sa femme, ce qu’il avait essayé de faire pendant son absence –, mais ce n’était pas pour autant qu’il le portait vraiment dans son cœur. Cet homme était loin d’être un ami de longue date, ils étaient simplement des collègues dans la garde royale. Et ils allaient peut-être le redevenir prochainement, si Geoffroy décidait de se relancer dans cette aventure. « Ça faisait longtemps. »

Et pour cause, pendant deux décennie, Geoffroy s’était retrouvé coincé de l’autre côté de l’océan, autant dire que c’était normal qu’ils n’aient pas eu l’occasion de se revoir pendant un long moment. Comme il n’avait pas vu grand monde pendant toute cette période, c’était justement une des choses que Geoffroy devait le plus reprendre en main depuis son retour. Retrouver des anciennes connaissances qu’il n’avait pas vu pendant vingt ans, et tenter de se faire à l’idée que les années avaient passées justement.
Code by Gwenn


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joseph Ells
Féeriens
Messages : 36
Date d'inscription : 04/11/2018

Message#Sujet: Re: Baisser les bras dans une compétition sous prétexte qu'on ne peut terminer premier est incompatible avec l'esprit du sport. (Joseph)   Ven 23 Nov - 11:40

Baisser les bras dans une compétition sous prétexte qu'on ne peut terminer premier est incompatible avec l'esprit du sport
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Joseph s’entraînait, il fallait bien en même temps. Il devait se tenir prêt à toute menace éventuelle concernant leur roi, encore plus ces temps-ci, mais Joseph ne pouvait pas le savoir. Quoiqu’il en soit, il appréciait ces moments d’entraînements, où il pouvait se retrouver seul avec lui-même. Bien évidemment, le temps avait passé et il ne pouvait pas exécuter certains mouvements avec autant d’aisance que lorsqu’il avait vingt ans. Mais il s’entretenait tout de même et restait un bon combattant. Et il ne manquerait pas de le prouver s’il le devait. Ce n’était pas comme s’il reculait devant quoique ce soit de toute façon, il n’était pas idiot, ou tête brûlée, mais il savait se fixer des objectifs et détestait le sentiment d’abandon ou d’échec.

Comme par exemple, son idylle avec Jocaste. Idylle qui n’était certes vécu que de son point de vue, mais ce n’était pas comme s’il comptait lâcher l’affaire, et ce n’était pas le retour « miraculeux » de Geoffroy qui allait changer les choses. Il était revenu, certes, et Jocaste en était plus qu’heureuse, et même si cela l’énervait au plus au point, ses motivations, et ses intentions ne changeraient pas. Il aurait cette femme un jour ou l’autre, il trouverait bien un moyen de lui faire oublier Geoffroy. Elle était heureuse sur le moment, et pour le moment, mais il trouverait le moyen de lui ouvrir les yeux, et lui démontrer qu’il n’y avait que lui, et lui seul pour la rendre heureuse, et pas Geoffroy Wincane. D’ailleurs, ce n’était pas plus mal qu’ils soient proches, lui et elle, au moins, il pouvait l’appeler par son prénom, parce que « Lady Wincane » il détestait tout bonnement. Alors c’était tant mieux.

« Bonjour Joseph. »

Ah tiens, le voilà lui. Evidemment, maintenant qu’il était revenu au palais, il allait le croiser dans les couloirs. Il espérait qu’Edgar ne le reprenne pas dans la garde. Joseph n’avait déjà aucune confiance en lui, et puis… le supporter tous les jours… Quoique, s’il revenait dans la garde, il pourrait toujours disparaître… accidentellement. C’était un point de vue à approfondir, mais là, ce n’était pas le moment. Il lui adressa un sourire, parce que même s’ils n’étaient pas amis, ils n’étaient pas ennemis non plus, pas officiellement.

« Ça faisait longtemps. »

Oui, eh bien pas assez au goût de Joseph qui se serait bien satisfait de ne plus le revoir du tout celui-là. Mais bon, les choses étaient ainsi, soit, il s’en accommoderait tout seul. Et il finirait par obtenir gain de cause, en même temps, il était bien temps que cela arrive !

« Geoffroy ! En effet, cela faisait longtemps, on y croyait plus d’ailleurs, mais te voilà ! C’est un véritable miracle, ça n’a pas dû être simple pour toi. Alors, bon retour ici. »

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Baisser les bras dans une compétition sous prétexte qu'on ne peut terminer premier est incompatible avec l'esprit du sport. (Joseph)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Compétition internet] Participez à la Compétition Internet : Coupe des jeunes.
» Sous le pont qui, lui, ne s'écroulera jamais [PV Hans]
» Couloir du sous-sol
» L'amour sans philosopher C'est comme le café : très vite passé. [Les Shepard && Gibbs]
» Non je ne bougerais pas mon cul du canapé|| AKIRA

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Feerie Tales :: Le pays de Féérie :: Le grand château-