Partagez | 
 

 Tel est pris qui croyait prendre | Nathaniel & Odelle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Odelle Saurre
Féeriens
Messages : 43
Date d'inscription : 12/08/2018

Message#Sujet: Tel est pris qui croyait prendre | Nathaniel & Odelle   Jeu 6 Sep - 18:12

Tel est pris qui croyait prendre
   
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Ce n’était pas pour dire, mais Odelle commençait à avoir un peu faim. Elle pourrait très bien partir en quête de nourriture, ou attendre qu’elle se déplace jusqu’à sa porte, mais cela ne lui disait trop rien. A la place, elle avait disposé quelques pièges magiques dans la forêt. Comme ça si un petit garçon ou une petite fille se perdait en chemin… Et bien il ou elle finirait dans l’estomac d’Odelle. Non ce n’était pas triste, c’était juste la chaîne alimentaire. Même si les humains n’étaient pas censés se manger entre eux, maintenant qu’Odelle y avait goûté, elle était très friande d’enfants. Chacun avait ses petits vices, ses petits péchés mignons. Eh bien elle, c’était les enfants. D’ailleurs, elle était pressée que ça morde enfin. Ce n’était rien de bien méchant, juste que si on posait le pied dans une certaine zone, on se retrouvait bloqué, comme une cage invisible. Rien n’était abîmé et aucune douleur, comme quoi, elle était beaucoup moins cruelle que les chasseurs. Surtout que ses pièges ne marchaient que pour les êtres humains, elle n’allait tout de même pas se déplacer pour un lapin à chaque fois…

D’ailleurs, elle fut toute ravie de sentir qu’un de ses pièges avait fonctionné. Enfin elle allait pouvoir passer à table ! Elle enfila une cape en vitesse avant de sortir de chez elle. Elle imaginait déjà à quoi pouvait bien ressembler son repas. Espérons qu’il soit déjà bien dodu, cela lui ferait gagner du temps de ne pas avoir à l’engraisser. Si elle n’avait pas eu besoin d’engraisser Daphnée et son frère, la gamine n’aurait pas eu l’opportunité de s’enfuir… ou peut-être que si, mais elle ne comptait pas lâcher l’affaire à son sujet de toute façon. Elle mangerait cette petite tôt ou tard. Elle la retrouverait.

Arrivée à l’endroit de son piège, elle eut un petit temps pour analyser la scène qui se jouait sous ses yeux. Non, ce n’était pas un enfant qui était coincé dans son piège. Mais ça valait bien plus. Nathaniel. Pour une surprise, c’était une surprise. Et une sacrément bonne ! Mais moins pour lui, c’était certain. Elle le dévisagea puis rit doucement, très amusée par la situation. Elle avait si souvent rêvé de pouvoir lui mettre la main dessus à celui-là… enfin elle allait pouvoir obtenir gain de cause, et ce n’était pas trop tôt. Il n’aurait jamais dû se moquer d’elle.

« Tiens, tiens, tiens… »

Elle lui tourna lentement autour, les mains dans le dos. Réfléchissant à ce qu’elle pourrait bien faire de lui. Mais ce qui était sûr c’est qu’elle ne le laisserait pas filer. Elle avait fait une erreur, mais elle n’était pas prête de la recommencer. Ça non. De toute façon, il ne pourrait pas sortir de son enceinte tant qu’elle ne l’aurait pas décidé. Toujours un sourire aux lèvres, elle s’approcha de lui et ne s’arrêta qu’à quelques centimètres de lui.

« Je ne m’attendais pas à une aussi bonne prise je dois dire. Ravie de te revoir, mon cher Nathaniel. »

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nathaniel
Rebellion
Messages : 4690
Date d'inscription : 15/01/2014

Message#Sujet: Re: Tel est pris qui croyait prendre | Nathaniel & Odelle   Jeu 6 Sep - 19:07


Tel est pris qui croyait prendre
A

u fond, Nathaniel s'était attendu à ce que ça arrive un jour ou l'autre. On pouvait même dire qu'il l'avait cherché, à ce stade. A force de jouer avec le feu, il fallait bien qu'il se brûle, et c'était certainement ce qu'il attendait... Parce que la prochaine étape passait sans doute par là. Il avait pris trop de risques, il s'était trop exposé, d'où qu'elles viennent, les représailles devaient forcément éclater... mais la machine était en marche, et même si elle pouvait peut-être s'enrayer, il ne s'imaginait pas qu'elle puisse s'arrêter. Etait-ce pour autant qu'il se sentait ravi de se retrouver au milieu de ce qui s'apparentait à une sorte de cage invisible, plus étroite encore que celle où il avait passé près de la moitié de sa vie (mais plus lumineuse, il est vrai ?). Il n'en était pas certain encore... Et comme il dut attendre un moment avant d'entendre des pas s'approcher, irrémédiablement bloqué sans possibilité de s'échapper, il eut tout le loisir d'élaborer ses petites hypothèses quant à l'identité de son persécuteur. Il avait des ennemis à foison, la liste pouvait être infini, mais en son fort intérieur, il espérait que ce piège ait été placé là par Edgar. Il était sans doute temps, grand temps même. Quoi que ce genre de méthode.. qui clairement relevait de la magie, relevait bien peu des méthodes propres à son vieil "ami"...

Il eut rapidement sa réponse, et un sourire de circonstance (pour lui du moins, car puisque Nathaniel souriait quasiment toujours, il possédait plus ou moins un sourire pour chaque situation) se déposa sur ses lèvres. C'était Odelle. Elle n'avait pas été son premier choix, mais elle restait un choix bien évidemment logique... Et même si il n'avat apparemment pas été sa cible directe, il se doutait qu'elle avait toutes les raisons d'être satisfaite de sa prise, en effet.

-Odelle, quelle charmante surprise, répondit-il, conscient tout de même de combien cette situation était critique pour lui. Elle avait de très bonnes raisons d'être en rogne contre lui. Et il n'avait pas Daphnée sous la main pour rattraper le coup, puisque personne ne savait où elle avait disparu... Tout le plaisir est pour moi. Il avança sa main, juste pour s'assurer que le piège le maintenait toujours captif, évidemment, c'était le cas. Tu n'as pas l'intention de me manger, tout de même ? Je doute fort d'être très digeste... Sans compter qu'on ne sait jamais trop où j'ai bien pu traîner.



code by Mandy


_________________


Will you join in our crusade? Do you hear the people sing?
Say, do you hear the distant drums?
It is the future that we bring when tomorrow comes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Odelle Saurre
Féeriens
Messages : 43
Date d'inscription : 12/08/2018

Message#Sujet: Re: Tel est pris qui croyait prendre | Nathaniel & Odelle   Jeu 27 Sep - 17:31

Tel est pris qui croyait prendre
   
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Certes, Odelle n’aurait pas été contre un petit enfant perdu qu’elle aurait pu se mettre sous la dent mais, sa prise du jour avait tout de même pas mal de valeur, elle n’était pas déçue, loin de là. Nathaniel était une des deux personnes qu’elle voulait le plus revoir, avec Daphné, parce que s’il pensait qu’elle était passée outre la tromperie dont il l’avait faite sujette, il se trompait lourdement. Surtout qu’elle lui avait fait un prix tout à fait convenable. Daphné contre la destruction de la barrière qui séparait les deux royaumes, c’était peu demandé. Quoiqu’il en soit, c’était très plaisant de le voir coincé et surtout, à sa merci. Parce que ce n’était pas comme s’il pouvait tenter quoique ce soit contre elle dans cette position, et de toute façon, ce serait complètement stupide de sa part. La plus grande arme de Nathaniel, c’était sans aucune doute sa langue. Il était habile avec les mots et en jouait de manière excessive, même s’il avait toujours réussi à s’en sortir, il s’était aussi fait bon nombre d’ennemis, et cela lui retomberait forcément dessus à un moment donné. Et peut-être bien que ce jour était arrivé, même si Odelle n’était certainement pas celle qui lui tenait le plus de rancune. En tout cas, là, il était piégé. Et c’était une vision dont Odelle ne se lassait pas, et elle n’était pas près de le laisser partir. Elle ne se laisserait pas avoir une seconde fois. Elle était maintenant rodée contre lui et contre sa sournoiserie.

Mais bon, même si le laisser mourir de faim dans ce piège pouvait être une idée tentante, ce serait bien long, et n’importe qui pourrait le trouver ici, et même s’ils ne pourraient le sortir de là, ce ferait encore beaucoup trop d’histoires. Non, il fallait qu’elle trouve autre chose, mais elle n’était pas inquiète, elle trouverait bien quoi faire du jeune homme.

-Odelle, quelle charmante surprise. Tout le plaisir est pour moi.

Elle l’observa vérifier par lui-même que le charme n’était pas rompu et qu’il était toujours prisonnier. Dommage pour lui, ses petits tours de passe-passe ne marcheraient pas aujourd’hui. Il aurait mieux fait de lui refiler la petite comme convenu. Et qu’il n’essaye pas de lui faire croire qu’il la lui livrerait si elle le laissait sortir, elle n’était pas idiote et elle ne le croirait sous aucun prétexte.

Tu n'as pas l'intention de me manger, tout de même ? Je doute fort d'être très digeste... Sans compter qu'on ne sait jamais trop où j'ai bien pu traîner.

Elle sourit, amusée. L’idée de le manger ne lui était même pas venu à l’esprit tant l’idée ne lui plaisait pas. Ce n’était pas une option envisageable. Elle l’observa pendant un moment, avant qu’une autre idée ne germe dans son esprit. Torturer ou tuer Nathaniel ne lui procurerait aucun plaisir, alors autant remettre cela à quelqu’un d’autre. A quelqu’un qui serait ravi de voir Nathaniel et aurait probablement diverses idées de quoi faire de lui. En tout cas, c’était un pari à tenter, surtout si en faisant cela, elle pouvait se faire pardonner de ses propres erreurs.

« Te manger ? Je ne suis pas aussi inconsciente pour m’y risquer. Tu serais une des dernières personnes que je mangerai en cas de grande nécessité et vraiment si je n’avais pas d’autres choix. »

Elle l’observa et attrapa son menton entre ses doigts, avant de sourire à nouveau.

« Non mon cher, j’ai d’autres projets pour toi. »

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nathaniel
Rebellion
Messages : 4690
Date d'inscription : 15/01/2014

Message#Sujet: Re: Tel est pris qui croyait prendre | Nathaniel & Odelle   Jeu 27 Sep - 19:52


Tel est pris qui croyait prendre
S'

il n'était pas question de finir en rôti pour satisfaire à l'appétit d'une sorcière sanguinaire qui avait une affection toute particulière pour la chair des humains les plus jeunes, Nathaniel se serait presque senti vexé qu'elle ne le considère pas comme un morceau de choix. Mais on ne va pas se leurrer, s'il pensait bien ne pas mourrir d'une mort franchement douce et agréable, si il pouvait s'épargner la possibilité de passer à la broche, il se l'épargnerait sans difficulté.

-Tu m'en vois honoré,
se contenta-t-il de répondre avec légèreté, même si ce serait mentir que d'affirmer qu'il se sentait totalement détendu dans de telles circonstances...

Il avait bien conscience d'avoir été pris au piège, au sens propre comme au figuré... et s'en sortir indemne allait être une tâche des plus ardues. D'autant plus que s'il ne pouvait prétendre connaître son interlocutrice sur le bout des doigts, il y avait au moins une chose qu'il savait à coup sûr et sans craindre de se tromper : elle était particulièrement rancunière... sans quoi elle ne courrait pas encore après la gamine qui lui avait échappé il y a des années de cela (il faudrait qu'elle se dépêche, d'ailleurs, si sa préférence s'arrêtait à l'adolescence, Daphnée approchait la date de péremption... ou l'avait déjà atteinte). Alors même si elle ne comptait pas le manger, il était tout de même certain qu'elle n'allait pas le laisser partir si facilement... et il ne pouvait plus lui promettre de la conduire à Daphnée pour sauver sa peau, puisque Daphnée avait disparu nul ne sait où. Elle avait forcément quelque chose à l'esprit, et elle ne manqua pas de le lui faire comprendre, d'ailleurs.

-Et j'ai droit de savoir lesquels, exactement ?
demanda-t-il toujours du même ton léger qui dissimulait tout de même une certaine anxiété.

De la part d'Odelle Saurre, il savait qu'il pouvait bien s'attendre à tout, absolument tout. S'il avait tout de même une certaine expérience en matière de cruauté (plus souvent psychologique que physique, cela dit, mais on fait avec les armes que l'on maîtrise le mieux), il ne doutait pas qu'Odelle pouvait facilement rivaliser avec lui. Et même s'il ne devait pas être mangé au sens littéral du terme, il se demandait tout de même à quelle sauce.





code by Mandy


_________________


Will you join in our crusade? Do you hear the people sing?
Say, do you hear the distant drums?
It is the future that we bring when tomorrow comes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Odelle Saurre
Féeriens
Messages : 43
Date d'inscription : 12/08/2018

Message#Sujet: Re: Tel est pris qui croyait prendre | Nathaniel & Odelle   Sam 10 Nov - 20:31

Tel est pris qui croyait prendre
   
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Odelle était bien entendu tout à fait consciente qu’elle avait là une proie de choix, non pas à se mettre sous la dent, mais elle pouvait faire de nombreuses choses en ayant mis la main sur Nathaniel. Et puis, elle était très contente, c’était une deux personnes sur lesquelles elle voulait absolument mettre la main dessus. Elle obtiendrait réparation de la part de Nathaniel, elle y comptait bien, et cette fois-ci, elle ne lui laisserait pas l’opportunité de se jouer d’elle une seconde fois. Une, c’était déjà bien trop. Alors oui, elle avait déjà tout un programme de plus que lui.

-Tu m'en vois honoré.

Odelle n’était pas dupe, il pouvait prendre l’assurance qu’il voulait, elle se doutait bien qu’il avait tout de même un peu d’appréhension pour ce qui allait se passer pour la suite. Elle le comprenait après tout, mais pour une fois, ce serait lui qui se ferait balader et pas l’inverse. Ça lui ferait les pieds. Elle savait déjà ce qu’elle allait lui préparer, et elle savait que c’était la meilleure option. Edgar serait très certainement ravi d’avoir Nathaniel sous sa coupe, et quant à elle, elle aurait la satisfaction de s’être vengée, et en plus de cela, elle pourrait rentrer à nouveau dans les bonnes grâces d’Edgar, ce qui n’était pas négligeable. Elle estimait que Nathaniel était un cadeau suffisant pour apaiser sa colère du fait qu’elle ait fait tomber la barrière qui séparait les deux royaumes. Elle n’avait su résister à la gourmandise, et cette dernière avait été plus forte que sa loyauté, mais elle espérait que cette erreur lui soit bientôt pardonnée et Nathaniel allait y contribuer. Elle pourrait presque l’en remercier, mais après tout, il ne faisait que régler sa dette envers elle.

-Et j'ai droit de savoir lesquels, exactement ?

Elle sourit amusée, elle comprenait qu’il pose la question, mais très honnêtement, elle avait envie de s’amuser un peu avec lui, c’est pourquoi elle comptait le laisser dans le flou pour cette question. Il aurait la surprise, comme le roi. Après tout, Nathaniel devait accepter le fait qu’il ne pouvait pas obtenir ce qu’il voulait de tout le monde. Quoiqu’il en soit, c’était une très belle journée et elle était de très bonne humeur grâce à cette prise.

« Voyons mon chou, tu ne crois tout de même pas que je vais te le dire ? C’est bien plus amusant d’avoir la surprise, tu ne crois pas ? »

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nathaniel
Rebellion
Messages : 4690
Date d'inscription : 15/01/2014

Message#Sujet: Re: Tel est pris qui croyait prendre | Nathaniel & Odelle   Dim 11 Nov - 9:54


Tel est pris qui croyait prendre
S

i Nathaniel répondrait aisément à la définition même de l'inconséquence, cela n'ôtait rien au fait qu'il aimait garder... un certain contrôle sur les choses. Pas à la manière d'Edgar, pour qui tout était parfaitement calculé, maîtrisé, réglé comme du papier à musique, mais d'une façon désordonnée, aléatoire, et surtout impulsive. Il détestait que quelqu'un d'autre fixe pour lui ses limites, décide de son sort, joue, même de son destin... il le faisait volontiers pour les autres, ne le désirait pas pour lui-même.

La prison, en ce sens, était certainement le pire châtiment que son vieil ennemi pouvait lui infliger à l'époque... Et quelque part, le fugitif (plus si fugitif que cela, manifestement, au regard du nouveau piège dans lequel il était tombé) se doutait qu'Edgar l'avait parfaitement compris. Il aurait pu le tuer, et il ne l'avait pas fait. Pas par compassion ou au nom d'une amitié factice. Juste parce qu'il le connaissait. Il savait... Bref, oui, Nathaniel détestait ne pas avoir toutes les cartes en mains (voire quelques cartes supplémentaires dans ses manches, puisqu'au jeu de la vie, il trichait constamment). Et Odelle était maligne. Elle devait prendre d'autant plus de plaisir à ne rien lui révéler qu'elle devait savoir qu'intérieurement, cette situation avait tendance à l'angoisser plus qu'il n'acceptait de le montrer.

-On aurait si bien pu s'entendre, tous les deux,
répondit-il alors simplement, l'un de ses éternels sourires aux lèvres. J'ai toujours adoré les surprises.

Mais celle-ci devrait difficilement lui plaire. Ceci dit, oui, ils auraient effectivement pu s'entendre, dans une autre vie, car le petit jeu auquel elle s'adonnait était de ceux auxquels Nathaniel aurait pris un immense plaisir à jouer si l'occasion lui en avait été donnée. Mais non, en l'occurrence, il devait bien reconnaître qu'il avait très mal engagé sa partie. Il aurait sans doute été bien plus simple de lui livrer immédiatement Daphnée. Au temps pour lui. Il dirait bien qu'il ferait mieux la prochaine fois, mais s'il ne voulait pas trop y songer encore, il fallait qu'il puisse y avoir une prochaine fois. Nathaniel avait ruminé sa vengeance si longtemps, il avait tant attendu de pouvoir la pettre à exécution, se faire avoir si bêtement était assez... agaçant.

-Et qu'est-ce qu'on fait en attendant, alors ? On se regarde dans le blanc des yeux en silence ? J'ai toujours eu beaucoup de mal à me taire... et à ne pas cligner des yeux, aussi.





code by Mandy


_________________


Will you join in our crusade? Do you hear the people sing?
Say, do you hear the distant drums?
It is the future that we bring when tomorrow comes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Odelle Saurre
Féeriens
Messages : 43
Date d'inscription : 12/08/2018

Message#Sujet: Re: Tel est pris qui croyait prendre | Nathaniel & Odelle   Ven 23 Nov - 19:08

Tel est pris qui croyait prendre
   
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Odelle n’était pas peu fière, de cette prise. Nathaniel, ce n’était pas rien ! Vraiment, elle avait eu une excellente idée en installant ces pièges, et Nathaniel une très mauvaise de passer par ici. Elle ignorait ce que Edgar allait faire de lui, peut-être qu’il allait le tuer, peut-être pas. Cette question ne lui appartenait pas, dans tous les cas, elle n’avait jamais voulu la mort du jeune homme, parce que si on enlevait le fait qu’il ne fallait absolument pas se fier à lui, il était charmant et agréable. C’était triste, mais c’était ainsi, il avait scellé son destin tout seul après tout.

Dans tous les cas, il n’avait que ce qu’il méritait, c’était certain, mais Odelle ne pouvait s’empêcher de le plaindre un peu. On avait beau dire ce qu’on voulait d’elle, elle avait tout de même un cœur, dans certaines situations et avec certaines personnes, cela va sans dire. Elle prenait tout de même un malin plaisir à observer les réactions du jeune homme, qui se voulait assez impassible, ou plutôt désinvolte, mais elle savait bien que ce n’était qu’une façade, et que cela devait drôlement cogiter dans sa petite tête. Malheureusement, il n’avait aucune échappatoire possible. Il était pris au piège, et elle ne comptait pas l’en délivrer. Après tout, il fallait bien qu’il paye l’affront commis non ? Ce n’était pas juste sinon, et il en fallait un de justice, dans ce monde.

-On aurait si bien pu s'entendre, tous les deux. J'ai toujours adoré les surprises.

Odelle lui rendit son sourire, amusée par ses propos. C’est vrai, elle voulait bien le reconnaître qu’ils avaient certains traits similaires et dont ils auraient pu se servir pour nouer… quelque chose de positif. Mais les choses en avaient décidé autrement, enfin, surtout Nathaniel, parce qu’il fallait bien admettre que c’est lui qui avait jeté la première pierre, elle ne faisait que lui rendre la monnaie de sa pièce.

« Oh, mais c’est certain mon chou. Malheureusement, tu en as décidé autrement. N’y vois là rien de personnel, je trouve que tu es un homme très charmant, mais je suis bien obligée de te rendre la pareille, je pense que tu es assez d’accord avec cela. Mais ça tombe bien alors, je ne sais pas si tu l’apprécieras, mais en tout cas… Tu ne vas t’ennuyer. En tout cas, sache que si tu venais à mourir, je serai triste pendant disons… cinq bonnes minutes. »

C’était la vérité. Face à Edgar, il était bien peu probable qu’il se tourne les pouces. Elle ne pouvait pas prédire ce qui allait advenir de lui, mais elle espérait en tout cas qu’Edgar apprécierait, mais pour cela, elle avait peu de doutes, c’est d’ailleurs pour cela qu’elle avait pris la décision de conduire Nathaniel au château de Féerie, mais chaque chose en son temps, rien ne pressait.

-Et qu'est-ce qu'on fait en attendant, alors ? On se regarde dans le blanc des yeux en silence ? J'ai toujours eu beaucoup de mal à me taire... et à ne pas cligner des yeux, aussi.

Elle leva les yeux au ciel. Quel impatient celui-là, où bien tentait-il vainement de reprendre un peu de contenance ? Cela devait l’agacer, de ne rien maîtriser, de ne pas avoir le contrôle de son existence, elle le comprenait, si les positions étaient inversées, elle ne serait pas aussi guillerette que maintenant. Mais bon, elle n’allait pas se mettre à le plaindre non plus.

« Ne sois pas aussi impatient, n’apprécies-tu pas ma compagnie ? »

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nathaniel
Rebellion
Messages : 4690
Date d'inscription : 15/01/2014

Message#Sujet: Re: Tel est pris qui croyait prendre | Nathaniel & Odelle   Ven 23 Nov - 19:28


Tel est pris qui croyait prendre
E

n effet, Nathaniel ne pouvait pas dire le contraire, s'ils se retrouvaient dans cette situation à l'heure actuelle, c'était entièrement de sa faute. Il s'en serait fallu de peu, pourtant, pour que l'entente entre eux soit réelle et pérenne. Il aurait suffi, en définitive, qu'il livre Daphnée à la sorcière... ce qu'il n'aurait même pas réellement eu de scrupules à faire, d'ailleurs. Il avait gardé la petite dans son sillage avec cette optique à l'esprit... en dernier recours. Mais il avait manqué le coche, et de toute manière, la gamine s'était fait la malle, allez savoir où...

Donc soit, ils étaient à présent des ennemis, et dans ces circonstances, elle gagnait... Heureusement, il avait tout de même obtenu au préalable ce qu'il désirait, à savoir l'effondrement de la barrière... ce n'était pas assez, et il avait encore de nombreuses choses à faire, à accomplir, et il ne comptait certainement pas se laisser partir sans avoir au moins eu droit à sa confrontation directe avec Edgar (sur ce point, lui et la sorcière se rejoignaient finalement complètement, mais ça, il n'en savait rien)... mais ce n'était pas lui qui en décidait, pour l'heure. En tout cas, oui, il ne pouvait pas lui reprocher de vouloir appliquer la loi du Talion, oeil pour oeil, dent pour dent, puisque c'était cette même maxime qui avait régi sa vie pendant près de deux décennies, alors qu'il ruminait sa vengeance depuis sa cage de l'île des soupirs. Il afficha un nouveau sourire quand elle affirma que s'il devait mourir, elle le pleurerait cinq bonnes minutes. Cinq minutes, c'était déjà beaucoup, il décidait de considérer cela comme un véritable honneur.

-Oh, ta compagnie est un véritable bonheur, ne crois pas le contraire, mais c'est vrai que la patience n'a jamais été mon fort.


Même s'il avait bien dû prendre sur lui... Des années passées en prison avaient forcément dû lui apprendre à prendre son temps. L'ennui, c'est que maintenant qu'il était libre (enfin, il avait été libre jusque-là, plutôt), il avait envie de rattraper le temps perdu, d'aller plus vite que la musique. De toute évidence, c'était ce qui était en train de le perdre, d'ailleurs.

-Je m'ennuie très vite, tu vas devoir me distraire, je suppose.




code by Mandy


_________________


Will you join in our crusade? Do you hear the people sing?
Say, do you hear the distant drums?
It is the future that we bring when tomorrow comes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Odelle Saurre
Féeriens
Messages : 43
Date d'inscription : 12/08/2018

Message#Sujet: Re: Tel est pris qui croyait prendre | Nathaniel & Odelle   Mer 12 Déc - 9:31

Tel est pris qui croyait prendre
   
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
En y réfléchissait d’un peu plus prêt, ils auraient pu faire des grandes choses ensemble, mais les choses et la vie en avaient décidé autrement, enfin, surtout Nathaniel en fait. Il ne fallait jamais jouer avec une sorcière et la rouler dans la farine, et Odelle ne faisait pas exception à la règle. Elle, ne se gênait pas pour obtenir ce qu’elle voulait des autres, mais elle détestait qu’on le lui fasse, surtout qu’elle s’était trouvée extrêmement bienfaitrice avec Nathaniel, et lui avait rendu un immense service, Daphnée n’était pas grand-chose en tant que prix. Et elle savait qu’il n’avait pas d’affection pour la gamine, il n’en avait pour personne à part lui-même, ce qu’elle ne pouvait pas lui reprocher d’ailleurs. Il n’avait absolument aucune excuse pour ne pas lui avoir fourni Daphnée.

C’était dommage mais c’était comme ça. Elle était toujours vexée et en colère contre le jeune homme, mais elle tenait sa vengeance, ce qui lui redonnait le sourire. Il ne manquerait plus qu’elle mette la main sur la petite pour enfin la manger, et tout serait parfait dans le meilleur des mondes. Elle finirait par la trouver, elle n’en doutait pas. Cette gamine lui avait échappé trop longtemps, mais Odelle comptait bien intensifier les recherches. Mais chaque chose en son temps, elle devait d’abord s’occuper de Nathaniel. Elle ne voulait pas l’amener tout de suite auprès du roi, ce serait trop simple, trop rapide, Odelle voulait savourer cette petite victoire encore un peu avant de l’amener à son jugement. Que cela plaise ou non au jeune homme, enfin pas si jeune que ça, il n’était plus en mesure de décider quoique ce soit ou de donner son avis.

-Oh, ta compagnie est un véritable bonheur, ne crois pas le contraire, mais c'est vrai que la patience n'a jamais été mon fort.

Elle sourit légèrement, ne sachant pas s’il disait la vérité ou non, mais l’expérience lui avait appris qu’il ne fallait jamais croire ce qu’il disait, mais dans tous les cas, c’était toujours agréable d’entendre ce genre de choses. Même de la part de Nathaniel. Surtout de la part de Nathaniel en fait.

-Je m'ennuie très vite, tu vas devoir me distraire, je suppose.

Oui bien sûr, qu’il compte là-dessus. Ce n’était pas son problème s’il s’ennuyait. Ça lui ferait les pieds même. Elle ne comptait pas jouer les troubadours pour distraire Monsieur Nathaniel. Qu’il s’ennuie, ce ne serait pas un drame, vraiment pas.

« Pauvre trésor, tu vas devoir prendre ton mal en patience je le crains fort. Je ne suis pas très bonne en distraction, je ne compte pas faire des petits tours pour t’amuser. Tu vas devoir trouver autre chose pour t’occuper. »

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nathaniel
Rebellion
Messages : 4690
Date d'inscription : 15/01/2014

Message#Sujet: Re: Tel est pris qui croyait prendre | Nathaniel & Odelle   Mer 12 Déc - 18:17


Tel est pris qui croyait prendre
M

alheureusement, Nathaniel s'attendait quelque peu à la réponse que lui donna bel et bien la sorcière. Il se doutait qu'Odelle n'allait pas lui proposer un charmant spectacle uniquement pour ses beaux yeux et sa distraction. Il savait bien que la situation était entièrement inverse. Il ne pouvait rien réclamer de sa part, alors que sa vie à lui dépendait à présent du bon vouloir de cette femme dont il ne connaissait que trop bien l'immense pouvoir. Et si quelqu'un devait servir à distraire l'autre, il était certain que c'était au fugitif (même si cette appellation ne convenait plus tôt à fait à présent qu'il se retrouvait enfermé encore une fois) de jouer les distractions... et il avait plutôt intérêt à ne pas éveiller la lassitude de son interlocutrice, qui sait quels en seraient les résultats.

-Dommage
, se contenta-t-il de répondre dans un haussement d'épaules, le tout accompagné de l'un de ces sourires dont il avait le secret.

Nathaniel se repositionna, s'installa aussi confortablement que la situation pouvait bien le permettre. Il laissa passer un temps de silence, durant lequel il se contenta de toiser son interlocutrice. Il aimerait vraiment être capable de lire ce qu'il y avait dans ses pensées, car à l'heure actuelle, il ne savait vraiment pas ce qu'elle attendait de lui, ni combien de temps elle escomptait le faire attendre. Bien sûr, il savait pertinemment que plus il l'interrogerait, moins elle lui répondrait, et plus il témoignerait de son impatience, plus elle prendrait un malin plaisir à le faire attendre. Il n'empêche que l'incertitude était presque plus insoutenable que le fait de se retrouver piégé à nouveau. Odelle était une sorcière plus que redoutable, elle serait parfaitement capable de lui en faire voir des vertes et des pas mûres... voire de seulement choisir de le laisser dans cet état d'indécision, conscient que c'était peut-être l'une des pires tortures qu'on pourrait lui imposer.

En même temps, puisqu'il n'y a rien à faire pour le moment... il acceptait de ne rien faire. Il pouvait toujours accaparer ce temps pour peaufiner un plan d'évasion. Même si à l'heure actuel, il était par trop pris au dépourvu pour savoir de quelle façon s'y prendre précisément. En attendant, il choisit de ne rien dire en caressant le souhait qu'elle reprenne la parole d'elle-même, et rompe avec le sentiment d'impuissance qu'il ressentait en cet instant.



code by Mandy


_________________


Will you join in our crusade? Do you hear the people sing?
Say, do you hear the distant drums?
It is the future that we bring when tomorrow comes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Odelle Saurre
Féeriens
Messages : 43
Date d'inscription : 12/08/2018

Message#Sujet: Re: Tel est pris qui croyait prendre | Nathaniel & Odelle   Sam 29 Déc - 18:12

Tel est pris qui croyait prendre
   
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Odelle ne comptait pas distraire Nathaniel, il ne fallait pas abuser de sa personne. Surtout qu’il était son prisonnier, et donc, il n’avait rien à attendre d’elle, si ce n’est sa clémence peut-être. Mais Nathaniel était très intelligent, c’est pourquoi il n’avait pas supplié qu’elle le relâche dès le début. Quoique, supplier n’était même pas dans les cordes du rebelle. Mais ça ne faisait rien, Odelle n’avait pas besoin d’être distraite, ou si c’était le cas, elle pouvait s’en charger seule. Si Nathaniel s’ennuyait, c’était son problème à lui, elle ne voyait pas pourquoi elle lui accorderait quoique ce soit, surtout après ce qu’il lui avait fait. Elle ne le digérait toujours pas, et ce ne serait probablement jamais le cas. A dire vrai, elle ne comprenait pas pour quoi il avait pris une telle décision.

-Dommage.

Elle leva les yeux au ciel à son attitude, il se comportait comme un enfant de cinq ans qui boudait parce qu’il n’avait pas ce qu’il voulait. Quoiqu’en y réfléchissant bien, elle préférait qu’il boude plutôt qu’il ne lui fasse un caprice. Au moins, elle avait la paix, bien qu’elle ne cherchât pas vraiment à ce qu’il se taise. Mais bon, elle n’allait pas se plaindre. Elle se tînt face à lui, immobile, et se contenta de l’observer. Dire qu’il causait tant de soucis à Féerie. Sa mort arrangerait probablement beaucoup de choses, mais ce n’était pas à elle de prendre cette décision, elle laisserait Edgar la prendre, et l’exécuter si cela l’enchantait. Au moins, elle avait la satisfaction de savoir qu’il n’était pas aussi bien et décontracté qu’il voulait le faire croire. Elle ne le connaissait pas par cœur, loin de là, mais elle en savait assez pour savoir que cela ne devait pas lui plaire d’ignorer la suite des choses le concernant. Et même Odelle, serait plutôt mal dans ces conditions, c’est vrai, mais elle ne l’était pas et c’était tant mieux.

Mais puisqu’elle le tenait, peut-être était-ce l’occasion de lui demander certaines choses qu’elle s’était posé. Et dont elle n’avait pas la réponse, puisqu’ils les détenaient. Il est vrai que vue la façon dont ils s’étaient quittés, ils n’avaient pas eu l’opportunité de discuter avec le thé et les petits gâteaux pour l’accompagner. Même si l’ambiance et le contexte ne s’y prêtaient pas forcément, autant profiter de l’occasion quand même, elle ne se représenterait peut-être pas.

« Au fait, j’ai toujours voulu te demander pourquoi tu ne m’avais pas tout simplement donné la gamine à l’époque. Cela aurait évité bien des problèmes… et j’aurai pu t’aider dans d’autres projets. Alors pourquoi ce choix de ta part ? »

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nathaniel
Rebellion
Messages : 4690
Date d'inscription : 15/01/2014

Message#Sujet: Re: Tel est pris qui croyait prendre | Nathaniel & Odelle   Sam 29 Déc - 18:32


Tel est pris qui croyait prendre
P

endant un moment, rien ne se passa. Nathaniel laissait la sorcière l'observer, curieux des pensées qui pouvaient traverser son esprit tandis qu'elle procédait à cet examen visuel des plus consciencieux. Le silence les enveloppait, et Nathaniel devait bien dire qu'il le trouvait... oppressant. Le fugitif avait toujours détesté le silence. Ce n'était sans doute pas pour rien s'il n'avait pas son pareil pour combler la conversation, et était passé maître dans l'art de trop parler sans trop en dire. Même quand il s'était retrouvé sur l'île des soupirs, et que le temps, l'ennui et le cloisonnement devaient l'inviter au mutisme, celui-là même qu'avait si bien adopté Daphnée, il n'avait jamais su s'empêcher de combler le vide, peu importe de quelle manière. Si la sorcière n'avait pas fini par rompre le silence, Nathaniel ne l'aurait peut-être pas supporté bien longtemps.

Mais elle reprit la parole, et elle fit ce que Nathaniel préférait : elle laissa parler sa curiosité et l'interrogea. Rien ne plaisait davantage au fugitif que de soulever des questionnements et d'y répondre... même si cela pouvait aisément déplaire aux principaux concernés, et qu'il péchait régulièrement par manque à la fois de franchise et de clarté. Au moins, la situation allait devenir un tout petit peu plus soutenable. Et il pouvait bien admettre que la question d'Odelle était aussi pertinente que légitime. Il ppuvait aisément remplir sa part de marché, et Daphnée était un moindre sacrifice, alors pourquoi ne l'avait-il pas fait ? Se poser la question, c'était attendre de Nathaniel qu'il soit cohérent.. Et il ne l'était pas le moins du monde.

-Par sentimentaliste ?
suggéra-t-il alors, l'un de ses éternels sourires au coin des lèvres. Elle était dans la cage en face de la mienne, tu sais, ce genre de choses créent des liens.

Sauf que c'était faux... S'il n'avait pas livré Daphnée, ce n'était pas par attachement particulier envers cette petite (même s'il n'avait rien contre elle en soi). C'était parce qu'il avait voulu conserver cette carte en mains le plus longtemps possible... Et peut-être aussi, c'est vrai, parce qu'Eleonore y était attachée... Au final, il n'y avait rien gagné. Daphnée avait de nouveau disparu et c'était lui qui se retrouvait en cage. Finalement, oui, il était peut-être un peu trop sentimental.





code by Mandy


_________________


Will you join in our crusade? Do you hear the people sing?
Say, do you hear the distant drums?
It is the future that we bring when tomorrow comes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Odelle Saurre
Féeriens
Messages : 43
Date d'inscription : 12/08/2018

Message#Sujet: Re: Tel est pris qui croyait prendre | Nathaniel & Odelle   Dim 6 Jan - 10:15

Tel est pris qui croyait prendre
   
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Odelle n’était pas convaincue qu’il était nécessaire de lui demander quoique ce soit. Parce que cet homme ne savait pas faire autre chose que mentir, tromper, manipuler. Alors cela n’était peut-être pas très consciencieux de sa part. Mais bon, elle pouvait toujours essayer. Elle n’avait rien à perdre, et puis tant qu’elle le tenait, autant tenter. Elle ne comprenait vraiment pas pourquoi il avait refusé de livrer la gamine, surtout qu’Odelle aurait pu tout recréer la barrière après s’être fait roulée, au final, elle avait même voulu le faire, mais cette barrière lui a demandé énormément d’énergie aussi bien pour la créer que pour la détruire, alors elle ne pouvait pas le faire tous les jours. Mais dans tous les cas, elle comptait bien demander à Edgar s’il voulait qu’elle l’érige à nouveau, quand elle lui emmènerait Nathaniel. Elle ne pourrait pas faire mieux en termes d’excuses et de bonne foi.

Elle attendit donc, que Nathaniel veuille bien lui répondre, même si elle ne savait pas à quoi s’attendre de sa part. Dans tous les cas, elle savait qu’elle ne pendrait rien de ce qu’il allait dire trop au sérieux, parce qu’il y avait de grandes chances qu’il lui raconte n’importe quoi. Mais bon, encore une fois, qui ne tente rien n’a rien. Mais pour elle, ça n’avait pas vraiment de sens qu’il ne lui donne pas Daphnée, et c’était tout à fait honnête, comparé au travail qu’elle avait fourni, il aurait pu se montrer un minimum reconnaissant, mais elle n’avait eu le droit à rien de tout cela. Rien du tout, et c’était ce qui l’énervait le plus en fin de compte.

-Par sentimentaliste ? Elle était dans la cage en face de la mienne, tu sais, ce genre de choses créent des liens.

Elle le dévisagea avec neutralité pendant quelques instants. Dans sa position, ce n’était pas prudent de se moquer d’elle, parce que non, elle ne le croyait pas. Nathaniel ne savait pas créer des liens, il ne vivait que pour lui-même et sacrifierait chaque être vivant pour sauver sa peau. Ce qu’elle ne dénigrait pas, au fond, elle était exactement pareille. Mais il ne fallait pas la prendre pour une idiote. C’était quelque chose qu’elle ne supportait pas.

« Tu crois vraiment que je vais avaler ça ? Tu as définitivement une bien piètre opinion de moi. Finalement, je vais peut-être te laisser ici tout seul, et revenir te chercher, ou pas… j’ai tant de choses à penser que j’oublie parfois. » Elle haussa les épaules avec un petit sourire désolé. « Et si quelqu’un passe, en aucun cas il ne pourra t’aider à quoique ce soit mon cher ami. Quoiqu’il en soit, en ce qui concerne la barrière, sache que je suis toujours en mesure de la recréer, donc, je ne comprends vraiment pas tu as fait tout ça, mais peu importe, je pense que tu risques fort de bientôt mourir, ou de croupir à nouveau quelques, avec personne pour te tenir compagnie et personne pour t’aider. Alors la prochaine fois que tu voudras créer des liens, réfléchis bien. »

Elle n’essayait pas de le menacer, ou de lui faire peur, pas du tout. Mais Edgar ne se montrerait pas clément avec lui, et elle espérait bien qu’il ne le soit pas.

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nathaniel
Rebellion
Messages : 4690
Date d'inscription : 15/01/2014

Message#Sujet: Re: Tel est pris qui croyait prendre | Nathaniel & Odelle   Dim 6 Jan - 11:22


Tel est pris qui croyait prendre
D

e toute évidence, le discours de Nathaniel n'avait pas été tout à fait convaincant, pour ne pas dire pas du tout. Il faut dire qu'il n'avait pas forcément déployé les efforts nécessaires pour que ce le soit. Sans oublier le fait que la sorcière devait l'avoir suffisamment bien cerné pour comprendre que l'adjectif "sentimentaliste" n'était pas forcément celui qui lui correspondait le mieux. Non, c'est sûr, il n'avait pas vraiment fait d'efforts. En même temps, il avait un peu de mal à faire des efforts avec les personnes qui l'enfermaient dans des cages... Et force lui était de constater que c'était là un cas de figure qui se produisait sans doute un peu trop souvent dans sa vie. Ceci dit, il est certain qu'il devrait peut-être arrêter de se la ramener, car il aimerait vivre à cette situation. Il avait mariné près de vingt ans en prison, il avait ourdi ses plans de longue date, ce serait tout de même un comble d'échouer si près du but. Définitivement non, il ne pouvait pas se le permettre.

Nathaniel n'avait pas une piètre opinion d'Odelle, au contraire, il savait combien elle était puissante et dangereuse, et même s'il était dans ses habitudes de ne rien montrer, il n'était clairement pas rassuré de se retrouver entre ses griffes, d'autant qu'elle pourrait parfaitement, d'un claquement de doigts, reconstruire tout ce qu'il l'avait convaincu de détruire. S'il le fallait vraiment, la suite pourrait sans doute se dérouler sans lui : Anthony, Eleonore, Gorav, Latika, ses frères, les autres rebelles (pour ce qu'il leur accordait tout de même d'intérêt)... même Gabriel étaient capables, peut-être, sans doute, de continuer malgré tout, même sans avoir connu la teneur exacte de ses plans (mais avaient-ils tant de consistance que cela au bout du compte ?). Mais pour cela, il fallait que la barrière tienne... Ce qui ne changerait tout de même rien à la frustration de Nathaniel. S'il devait pourrir dans cette cage sans même avoir revu Edgar, alors il aurait définitivement fait tout cela pour rien.

-Je n'y manquerai pas,
répondit-il avec un fin sourire quand Odelle lui fit remarquer qu'il devrait y réfléchir à deux fois avant de créer des liens. Pour le coup, il ne pouvait pas lui donner tort. Est-ce que je peux te demander une faveur ? demanda-t-il.

C'était un truc de condamné, de demander des faveurs, non ?



code by Mandy


_________________


Will you join in our crusade? Do you hear the people sing?
Say, do you hear the distant drums?
It is the future that we bring when tomorrow comes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Odelle Saurre
Féeriens
Messages : 43
Date d'inscription : 12/08/2018

Message#Sujet: Re: Tel est pris qui croyait prendre | Nathaniel & Odelle   Ven 11 Jan - 23:45

Tel est pris qui croyait prendre
   
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Odelle avait l’impression que Nathaniel se payait sa tête, ce qui devait être le cas puisqu’il se payait la tête de tout le monde continuellement. Même lorsqu’il était totalement coincé, il continuait son petit manège plus qu’agaçant. Avait-il seulement conscience qu’elle pouvait le tuer en quelques secondes ? De toute évidence, il n’en avait que faire. Et c’était vexant, vraiment. Odelle détestait qu’on se moque d’elle, encore plus depuis qu’il l’avait si méchamment roulée dans la farine. Non, elle ne passerait pas outre, elle n’en avait pas envie, et il ne le méritait pas. C’est d’ailleurs pour cela qu’elle le gardait enfermé ici. Il ne s’échapperait pas, il ne s’échapperait plus. Si son sort final ne lui appartenait pas, et qu’elle le laissait à Edgar, au moins, elle y avait largement contribué. Et c’était déjà une petite victoire. Au final, cela l’embêtait de le laisser à Edgar, surtout qu’il continuait à lui chauffer les nerfs, mais bon, il était une excellente monnaie d’échange pour le pardon d’Edgar, alors elle n’avait pas vraiment le choix.

Et d’ailleurs, elle n’hésita pas à montrer à l’homme en face de lui qu’elle se sentait irritée par son attitude. Ce dont il se moquait sûrement. Mais bon, elle tenait tout de même à ce qu’il le sache. En règle générale, énerver une sorcière était bien la dernière chose à faire. Même si Odelle n’était pas la sorcière la plus impulsive qui soit, elle pouvait tout de même décider d’en avoir assez à un moment ou un autre. Quoique, Odelle était plutôt du genre à écouter son ventre et sa gourmandise plutôt que ses pulsions. Pour ça, elle se contrôlait plutôt bien. Mais bon, sait-on jamais, elle pouvait toujours changer d’avis. Surtout que Nathaniel y mettait du sien pour se montrer irritant. Même si en fin de compte, cela devait être un trait naturel chez lui et qu’il ne s’en rendait même plus compte. Mais bon, au moins, et même s’il n’en montrait rien. Il devait lui aussi être agacé de ne pas savoir ce qui allait lui arriver. Et elle pouvait le comprendre.

-Je n'y manquerai pas. Est-ce que je peux te demander une faveur ?

Une faveur ? Voilà que maintenant il pensait avoir le droit de lui demander quoique ce soit. Il n’était pas du tout en position de marchander, ou même d’exiger quoique ce soit, il ne pouvait s’en remettre qu’à sa bonne volonté. Et elle ne pouvait pas garantir pour le moment qu’elle accepterait de faire quelque chose pour lui. Mais elle pouvait au moins l’écouter.

« Tu ne doutes de rien… Dis toujours, nous verrons si je me montre charitable ou non. »

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nathaniel
Rebellion
Messages : 4690
Date d'inscription : 15/01/2014

Message#Sujet: Re: Tel est pris qui croyait prendre | Nathaniel & Odelle   Ven 11 Jan - 23:59


Tel est pris qui croyait prendre
N

on, en effet, Nathaniel ne doutait de rien... ou presque, mais mettons les exceptions de côté, elles n'étaient pas vraiment nécessaires en la circonstance. C'était une part intégrante de la personnalité du fugitif (qui ne l'était plus tant que ça), et qui contribuait certainement à ce qu'il pouvait avoir d'agacer. Douter de quoi que ce soit était un luxe qu'il évitait de se permettre au risque d'accumuler les échecs... Pas dit que cette manière de penser, ceci dit, lui ait vraiment épargné les échecs en question, puisqu'il en était là à présent, et que le bilan le concernant n'était pas spécialement glorieux.

A ne douter de rien, il avait passé près de vingt ans enfermé sur l'île des soupirs, et après quelques mois de liberté seulement, et même s'il se félicitait de ce qu'il avait accompli dans cette période, il se retrouvait de nouveau en cage, comme un déplaisant retour à la case départ. Oui, définitivement, il ne doutait de rien, mais il devrait sans doute. Ceci dit, quand on se trouvait dans sa situation, potentiellement susceptible de mourir à chaque instant... voire pire si la sorcière décidait de déployer ses trésors de cruauté avec lui... ce n'était pas comme si prendre quelques risques supplémentaires devait véritablement être encore un problème. En tout cas, Odelle acceptait au moins de l'écouter, c'était déjà un début. Qui sait, elle consentirait peut-être à sa requête, même si cette dernière était ambitieuse.

-Je voudrais voir le roi.


Ce n'était pas vraiment comme cela qu'il avait anticipé ses retrouvailles avec Edgar (et autant dire que c'était une situation pour laquelle il avait envisagé de très nombreux scénarios), mais si vraiment, il était fichu, si vraiment la sorcière décidait de ne plus faire qu'une bouchée de lui, que ce soit au sens propre ou au figuré, il devait au moins faire en sorte que tout ceci n'ait pas été vain et avoir au moins le loisir d'avoir avec Edgar cette conversation qu'il lui avait refusée autrefois. Bon, dans son imagination, il arrivait au château triomphant et Nathaniel le suppliait de lui laisser la vie sauve... mais on ne peut pas tout avoir non plus. Il faudrait qu'il s'en contente. Sans oublier qu'être mené au roi était peut-être le meilleur moyen de s'en tirer. Avec la complicité d'Anthony, peut-être saurait-il en réchapper en un seul morceau ?



code by Mandy


_________________


Will you join in our crusade? Do you hear the people sing?
Say, do you hear the distant drums?
It is the future that we bring when tomorrow comes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Odelle Saurre
Féeriens
Messages : 43
Date d'inscription : 12/08/2018

Message#Sujet: Re: Tel est pris qui croyait prendre | Nathaniel & Odelle   Dim 20 Jan - 18:52

Tel est pris qui croyait prendre
   
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Nathaniel était bien culotté de lui demander une faveur, peut-être que c’était une habitude ou plutôt, une coutume chez les condamnés à mort, mais pour commencer, Nathaniel n’était pas, à proprement parlé condamne à mort, et puis, Odelle n’avait aucune intention de faire les choses dans les règles de l’art, elle voulait faire les choses à sa manière. Parce qu’après tout, c’était elle qui l’avait attrapé, même si ces pièges n’avaient pas pour cible première Nathaniel, mais bon, c’était un détail après tout. Alors non, elle ne s’était pas préparée à lui accorder une quelconque faveur, et elle n’était pas sûre d’en avoir très envie, étant donné le ton qu’il prenait avec elle depuis début de leur conversation.

Mais de toute façon, ce n’était pas parce qu’il la demandait qu’elle comptait lui accorder. Elle le ferait si c’était quelque chose qu’elle n’aurait pas de mal à faire, ou bien, qui ne l’ennuierait pas pour le futur. Ce qui n’était pas gagné, surtout connaissant Nathaniel. Mais elle pouvait toujours l’écouter, cela ne l’engageait à rien, et puis, elle était plutôt curieuse de savoir ce qu’un homme comme lui pouvait bien demander pour dernière volonté. Qui n’en serait pas une, ou peut-être que si, mais elle ne savait pas ce qu’Edgar voudrait faire de lui, et rien n’indiquait qu’il voulait le tuer, sinon, il aurait pu le faire bien avant, au lieu de l’enfermer. Cela lui aurait évité bien des ennuis, mais bons, les choses étaient faites, et il n’était pas utile de revenir dessus.

-Je voudrais voir le roi.

La sorcière haussa un sourcil et le dévisagea. Il voulait voir le roi… non pas qu’elle trouve cela abusé, étant donné qu’elle comptait l’y amener. Mais cela la contrariait, parce qu’elle ne voulait pas lui donner ce qu’il voulait. Il n’avait jamais rien fait pour elle, elle ne voyait pas pourquoi elle le ferait, surtout qu’elle lui avait déjà rendu service et qu’il s’était joué d’elle. Elle n’avait pas du tout envie de lui donner satisfaction, alors peut-être allait elle devoir changer ses plans… en même temps, il était une bonne monnaie d’échange, mais elle avait sa fierté, et elle prenait pas mal de place. Alors, elle n’était encore sûr de rien le concernant, de toute façon, elle n’avait rien qui la pressait pour prendre sa décision, il ne pouvait pas s’échapper.

« Tu sais quoi ? Je comptais initialement t’emmener au roi, mais puisque tu le demandes… j’ai bien plus envie de changer mes plans. »

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nathaniel
Rebellion
Messages : 4690
Date d'inscription : 15/01/2014

Message#Sujet: Re: Tel est pris qui croyait prendre | Nathaniel & Odelle   Dim 20 Jan - 19:43


Tel est pris qui croyait prendre
B

on, d'accord, Nathaniel pouvait reconnaître qu'il n'était pas très malin de sa part d'avoir demandé à voir le roi. Il avait espéré déstabiliser son interlocutrice, l'intriguer et, éventuellement, obtenir gain de cause, mais lui qui maniait à merveille l'esprit de contradiction pouvait s'attendre à ce que pour le simple plaisir de l'agacer, elle n'accède pas à sa requête. Elle lui répondit que son intention, depuis le départ, avait été de l'amener au roi... Et il la croyait, et il n'avait pas été spécialement malin de ne pas l'avoir envisagé... Pas qu'il ait été convaincu que son interlocutrice l'aurait mené à Edgar sous prétexte qu'il le lui aurait demandé, mais au moins, il aurait semé cette idée dans son esprit. Avec l'espoir qu'elle germe, peut-être, qui sait... Là, maintenant, il n'était plus vraiment sûr d'obtenir gain de cause. Il resta un moment sans rien dire. Puis finalement, il reprit la parole.

-Ah, l'esprit de contradiction,
finit-il par répliquer, je connais ça. Qu'est-ce qui te dit que je ne t'ai pas parlé d'Edgar uniquement pour m'assurer de ne jamais le revoir ? Ou bien j'essaie de te convaincre de le voir en parlant trop... Il marqua une légère pause. Dans tous les cas, je suis sûr que tu trouveras facilement une autre monnaie d'échange pour t'assurer les bonnes grâces de son altesse et te faire pardonner ton ignoble trahison. Je ne m'inquiète pas pour toi.

En même temps, c'était pour lui et lui seul qu'il devait s'inquiéter, à l'heure actuelle. Il parlait de tout ça d'un ton qui se voulait détaché, mais à la vérité, il n'était pas tant détendu, il avait peur, à vrai dire, pour ce qui allait suivre, pour ce qui l'attendait, il avait peur de mourir dans cette cage, il avait peur que près de vingt ans de vengeance programmée mènent finalement à un sort absurde, il craignait de ne pas revoir Edgar... Il avait joué, satisfait d'avoir un nombre conséquent de cartes en mains. Et maintenant, il se sentait sur le point de perdre dans les grandes largeurs. De tout perdre, même. Mais il respirait encore, il avait la force de parlementer, d'agacer et de sourire, alors c'est que tout n'était pas encore perdu.



code by Mandy


_________________


Will you join in our crusade? Do you hear the people sing?
Say, do you hear the distant drums?
It is the future that we bring when tomorrow comes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: Tel est pris qui croyait prendre | Nathaniel & Odelle   

Revenir en haut Aller en bas
 
Tel est pris qui croyait prendre | Nathaniel & Odelle
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» On pietine sur notre President, ca fait mal, mais c'est ce qu'il voulait
» Qui est pris qui croyait prendre... [Mission #8 - Groupe 1]
» Jour 7 : Tel est pris qui croyait prendre
» Tel est pris qui croyait prendre (Anhesis)
» Tel est prit qui croyait prendre.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Feerie Tales :: Le pays de Féérie :: La forêt-