Partagez | 
 

 Rien de mieux qu'une discussion pour faire taire les soupçons | Geoffroy & Aurore

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aurore Basiel
Famille royale
Messages : 137
Date d'inscription : 30/09/2016

Message#Sujet: Rien de mieux qu'une discussion pour faire taire les soupçons | Geoffroy & Aurore   Mar 5 Juin - 19:23

Rien de mieux qu'une discussion pour faire taire les soupçons
 
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Après cette entrevue avec Jocaste, Aurore avait été perturbée. Ou du moins, pas moins rassurée qu’avant qu’elles discutent. Et pour cause, Gabriel, ou plutôt son comportement était toujours un souci. Mais Jocaste avait promis de le surveiller et de le suivre s’il sortait du château, et Aurore savait qu’elle pouvait faire confiance à sa dame de compagnie. Après tout, elle lui avait prouvé sa fidélité et son dévouement plus d’une fois maintenant. Mais si ce qui concernait son fils tendait à une résolution, elle lui avait appris que son époux était revenu, et cela était encore plus perturbant. Aurore ne le connaissait pas mais elle savait qu’il avait été coincé de l’autre côté de la barrière lorsque celle-ci a été érigée.

Cela signifiait donc que la barrière avait cédé ou bien qu’elle était devenue assez fragile pour laisser passer des individus. Et ça, c’était plutôt problématique. Cela pouvait avoir des conséquences plutôt importantes pour Féerie et il ne faudrait pas manquer de surveiller tout ça. Jocaste lui avait dit que Geoffroy s’était entretenu avec Edgar, ce qui n’avait rien de surprenant, et elle espérait qu’il se soit montré sincère avec son souverain. Mais elle n’avait pas eu l’occasion d’en discuter avec lui et elle voulait se faire sa propre opinion de l’époux de sa dame de compagnie. Et puis elle lui avait promis qu’elle lui ferait part de ses impressions concernant Geoffroy, s’il pouvait être digne de confiance et si ses convictions et son allégeance restaient inchangées, ce qu’elle espérait sincèrement. Elle ne pouvait pas prendre le risque de laisser des hommes non dignes de confiance et aux pensées douteuses se balader librement à la cour du roi. C’était le moins qu’elle puisse faire, même si Edgar se faisait son idée des choses, elle voulait se faire la sienne.

Elle avait fait parvenir un mot au jeune homme, lui demandant une rencontre. Elle ne comptait pas le questionner comme s’il était un criminel, bien entendu, elle voulait juste discuter, et puis le connaître aussi puisque ce serait la première fois. Elle ferait de son mieux pour se faire de lui l’idée la plus objective possible. De toute façon, elle partait de rien, donc ce ne serait pas si difficile. Elle espérait que cette discussion éteindrait ses soupçons et ses doutes à son sujet, ne serait-ce que pour Jocaste. Mais elle comptait aussi en savoir un peu plus sur ce qu’il avait vécu, souhaitant satisfaire sa propre curiosité. Ce n’était pas tous les jours qu’ils avaient ce genre « d’invités » au château. Elle le vit approcher et attendit qu’il soit assez proche pour lui parler.

« Merci d’être venu. J’imagine que vous devez être beaucoup sollicité depuis votre retour, mais je crois que nous n’avons pas été présentés. Alors je me présente, Aurore Basiel, reine de Féerie. »

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Geoffroy Wincane
Féeriens
Messages : 348
Date d'inscription : 06/08/2017

Message#Sujet: Re: Rien de mieux qu'une discussion pour faire taire les soupçons | Geoffroy & Aurore   Lun 20 Aoû - 12:11

Rien de mieux qu'une discussion pour faire taire les soupçons.
Quand on recevait un message de la reine elle-même, il était évident qu’on ne pouvait pas se défiler. Geoffroy se doutait bien que la reine voudrait également lui parler, au même titre que son époux, en grande partie parce qu’elle était quand même proche de Jocaste. Son épouse lui avait parlé de tout ce qu’elle avait vécu depuis son départ, il savait donc qu’elle était depuis des années à son service. Et au vu de sa situation, il était logique que Aurore Basiel se pose des questions. Il n’était pas étonné donc, et il devait bien avouer qu’il se rendait au rendez-vous avec la reine avec une certaine confiance. Il se doutait bien que cette femme allait sans doute chercher à obtenir des informations à son sujet, qu’elle allait vouloir le sonder, mais Geoffroy n’avait de toute façon aucune raison de craindre quoi que ce soit. Il était parfaitement à l’aise avec sa situation. Oh, il se doutait que ce n’était pas évident à accepter, le fait qu’il soit revenu du royaume du bout de l’océan alors qu’il y avait normalement une barrière pour protéger Féerie. Cette barrière qui l’avait empêché de voir Jocaste pendant toutes ces années, mais qui avait disparu et lui avait donc permit de la retrouver. Le jeune homme ne pouvait pas nier qu’il appréciait de pouvoir être rentré, bien au contraire, mais il comprenait quand même que ce n’était pas du tout une bonne nouvelle. Que Féerie était en danger dans ces conséquences, même si ça l’arrangeait quand même.

Geoffroy se rendit donc au rendez-vous que la reine lui avait fixé, ponctuel parce qu’il était évident qu’il ne pouvait pas en être autrement. Quand la femme le remercia d’être venu, Geoffroy se contenta d’afficher un sourire, tout en la saluant comme il se devait, pour un simple ancien membre de la garde et la reine du royaume.

« Je suis ravi de pouvoir enfin faire votre connaissance Majesté, j’ai longuement entendu parler de vous. » Par Jocaste évidemment, qui lui avait parlé de tout ce qui avait changé à Féerie, qui lui avait expliqué tout ce qui s’était passé, pour lui permettre de tenter de rattraper son retard. Parce que mine de rien, il avait quand même énormément de chose à rattraper après toutes ces années. « Que puis-je faire pour vous ? »

Parce qu’il savait bien que la reine ne se contentait pas seulement de lui demander de venir le voir juste pour faire sa connaissance, même s’il y avait de bonne raison qu’elle fasse sa connaissance. Elle devait avoir envie de s’assurer qu’il était quelqu’un de bien, peut-être qu’elle avait des questions sur le royaume du bout de l’océan. Et il était prêt à répondre à toute ses questions.
Code by Gwenn


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aurore Basiel
Famille royale
Messages : 137
Date d'inscription : 30/09/2016

Message#Sujet: Re: Rien de mieux qu'une discussion pour faire taire les soupçons | Geoffroy & Aurore   Ven 14 Sep - 12:37

Rien de mieux qu'une discussion pour faire taire les soupçons
 
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Evidemment, on ne refusait rien à Aurore Basiel, que cela soit fait de bon cœur ou non, les gens faisaient leur possible pour la rendre satisfaite. Etant la reine, c’était normal, même si Aurore se mêlait rarement à la cour parce que cela l’ennuyait, elle voulait tout de même que les habitants de Féerie lui témoigne respect et loyauté. Pour le moment, ce n’était pas trop mal, même si la situation actuelle était délicate et que des airs de trahison flottaient dans l’air. Paranoïa ou véritables fondements, il était impossible de le dire pour le moment. Mais le fait est qu’il fallait tout de même redoubler de vigilance, surtout depuis que la barrière qui séparait les deux mondes n’étaient plus. Ce qui valait le retour de Geoffroy Wincane. Oh ce n’était pas une mauvaise chose, enfin, pour le moment. S’il sa loyauté envers le couple royal était toujours sans failles, tant mieux, et c’était aussi une bonne chose pour Jocaste, mais à choisir, Aurore savait bien qu’Edgar aurait préféré qu’il reste là-bas et que la barrière soit toujours existante. Mais bon, on ne lui avait malheureusement pas demandé son avis avant de détruire la barrière, et elle savait qu’il n’en resterait pas là avec toute cette histoire, ce qui était normal d’ailleurs, il était le roi après tout. Quoiqu’il en soit, Aurore ne s’occuperait pas de cela, mais à la place elle souhaitait s’entretenir avec Geoffroy Wincane, pour savoir ce qu’il en était. Après tout, il valait mieux rester prudent plutôt que de se réjouir de son retour trop tôt, et puis elle avait promis à Jocaste de se faire une idée de son époux.

Bien entendu, l’homme s’était présenté devant elle. Elle n’en doutait pas de toute façon. Elle ne comptait pas l’accabler ou l’accuser, elle voulait juste discuter avec lui, il n’avait donc rien à craindre, tant qu’il n’avait rien à cacher. Et tant qu’il ne mentait pas, évidemment.

« Je suis ravi de pouvoir enfin faire votre connaissance Majesté, j’ai longuement entendu parler de vous. »

Evidemment, elle n’était pas encore reine quand il avait quitté Féerie pour le Royaume du bout de l’Océan, donc ils ne se connaissaient pas. Mais la chose était réparée maintenant. Elle lui adressa un sourire poli, en tout cas, il n’avait pas perdu ses manières, ce qui était une bonne chose en soi. Mais l’éducation de toute façon était quelque chose qui ne s’oubliait pas.

« Que puis-je faire pour vous ? »

Aurore était tout à fait consciente qu’il avait dû subir moult questions de la part du roi, Jocaste, et d’autres personnes qui peuplaient Féerie. Et elle comprendrait qu’il se sente lassé de tout cela, mais elle ne comptait pas lui faire subir un interrogatoire, elle voulait juste discuter de manière courtoise avec lui, histoire de le connaître un peu et de savoir quel genre d’homme il était.

« Ne craignez rien, je sais que vous avez déjà dû répondre à de nombreuses questions et je ne vous ai pas fait demander pour vous questionner. Je souhaite juste m’entretenir avec vous pour faire connaissance. Après tout, votre épouse est très proche de moi, alors cela me semble légitime. Et puis, je dois bien admettre que vous m’intriguez, cela ne doit pas être évident de revenir ici après toutes ces années. »

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Geoffroy Wincane
Féeriens
Messages : 348
Date d'inscription : 06/08/2017

Message#Sujet: Re: Rien de mieux qu'une discussion pour faire taire les soupçons | Geoffroy & Aurore   Mer 28 Nov - 15:17

Rien de mieux qu'une discussion pour faire taire les soupçons.
Geoffroy se doutait que si la reine en personne le convoquait, ce n’était pas pour rien, qu’elle avait une bonne raison de le faire venir. Dans tous les cas, il était évident que l’homme n’avait pas l’intention de ne pas répondre à ses demandes, bien au contraire. Il avait conscience qu’il devait prouver sa loyauté par tous les moyens, parce qu’il revenait quand même du royaume du bout de l’océan et qu’il n’avait pas servi la royauté de Féerie, la nouvelle royauté, le successeur de Dorian donc. Geoffroy savait bien qu’il devait donc prouver qu’il était bel et bien de leur côté, comme Jocaste. Ça ne le dérangeait pas plus que cela, réellement, il comprenait. À la place de Edgar et de Aurore, il se méfierait aussi. La reine précisa qu’il n’avait pas à craindre quoi que ce soit, qu’il avait déjà dû répondre à de nombreuses questions et ce n’était pas ce qu’elle voulait faire. En un sens, Geoffroy appréciait réellement l’idée qu’elle ne le questionne pas à longueur de temps, mais il ne lui aurait pas reproché de lui poser des questions. Même s’il en avait déjà répondu à beaucoup, notamment avec son mari.

Aurore Basiel précisa donc qu’elle avait simplement envie de faire connaissance avec lui, surtout parce que Jocaste était proche d’elle. Forcément, son épouse était sa suivante, c’était normal qu’elle ait envie d’en savoir plus sur l’homme qui partageait sa vie. Enfin, qui avait partagé sa vie autrefois et qui le faisait de nouveau maintenant, même s’ils n’avaient pas pu se voir pendant si longtemps. Même si Jocaste avait cru qu’il était mort.

« Je ne vous le cache pas, ce n’est pas évident en effet. »
Dit-il en se montrant sincère, parce qu’il n’avait aucune raison de ne pas le faire. Il n’allait pas mentir en disant que c’était si facile de revenir, Geoffroy devait reprendre ses marques, ce n’était pas rien. Tout avait changé à Féerie, et pendant très longtemps il avait vécu dans un autre royaume qui n’avait rien à voir avec celui où il avait grandi. Ce n’était donc pas évident, mais ça allait se faire. Parce que Geoffroy n’avait aucune raison de ne pas reprendre ses marques. « Mais si je peux me permettre, c’est un grand soulagement pour moi. » Dit-il, en se permettant donc de dire ce qu’il pensait. Encore une fois, l’homme n’avait pas besoin de cacher le fait qu’il était vraiment heureux de revenir. Même s’il savait bien que la barrière aurait dû rester entre les deux royaumes, ça arrangeait quand même beaucoup ses affaires qu’elle ait disparu. Tout simplement parce qu’il avait pu revenir chez lui, il avait pu retrouver son épouse. « Je suis en tout cas ravis de pouvoir faire connaissance avec vous. » Il se répétait peut-être, mais c’était sincère. « Je préfère largement pouvoir vous rencontrer que de me contenter de ce qu’on peut me dire à votre sujet. »

Et on lui disait beaucoup de chose quand même.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aurore Basiel
Famille royale
Messages : 137
Date d'inscription : 30/09/2016

Message#Sujet: Re: Rien de mieux qu'une discussion pour faire taire les soupçons | Geoffroy & Aurore   Dim 16 Déc - 16:52

Rien de mieux qu'une discussion pour faire taire les soupçons
 
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Il est vrai que ce n’était peut-être pas le rôle de la reine d’agir de cette façon. Que personne ne lui demandait de s’enquérir de quoique ce soit vis-à-vis des personnes de la cour. Mais c’était un cas exceptionnel, et puis de toute façon, elle faisait bien ce qu’elle voulait, tant que cela ne portait pas préjudice à son époux. Et personne n’avait rien à lui dire. Surtout qu’en règle général, Auror se fichait bien de la cour et restait davantage dans le château à s’occuper de choses qu’elle jugeait importantes, ou simplement s’occuper d’elle. Mais là, encore une fois, c’était un cas exceptionnel. Geoffroy était revenu du royaume du bout de l’océan, ce qui n’était pas un fait anodin. Loin de là. Si la barrière était détruite, ça concernait tout le royaume de Féerie, et elle savait que ça préoccupait beaucoup Edgar. Elle avait donc jugé nécessaire d’y mettre sans grain de sel. Surtout qu’en plus de tout cela, Geoffroy était l’époux de Jocaste, la dame de compagnie d’Auror. Et si la reine se souciait du sort de bien peu de personnes, ils se comptaient sur les doigts d’une seule main, Jocaste en faisait partie. Et elle ne voulait pas que son amie se fasse de fausses idées sur son mari et qu’elle en ressorte avec le cœur brisé. Elle ne le souhaitait vraiment pas.

Mais ce n’est pas pour autant qu’elle comptait se montrer désagréable avec le soldat. Elle ne le connaissait pas après tout, donc elle avait un avis totalement neutre et objectif, enfin, en principe. Dans tous les cas, elle comptait bien se faire une idée de lui en ce moment même.

« Je ne vous le cache pas, ce n’est pas évident en effet. Mais si je peux me permettre, c’est un grand soulagement pour moi. »

Elle le croyait sans peine. Être de couper de tout ce que l’on a connu, sans espoir de retour, et finalement pouvoir rentrer des décennies plus tard, cela relève du miracle. Alors elle imaginait sans mal qu’il se sentait déboussolé mais qu’il soit extrêmement heureux d’être de retour. Mais sans vouloir être de mauvaise foi, son retour n’était pas une bonne nouvelle pour Féerie, étant donné que cela signifiait que la barrière entre les deux royaumes n’existait plus.

« Je n’en doute pas une seule seconde. Mais je suppose que vous êtes conscient que si tout le monde ne saute pas de joie à votre retour, cela n’a rien à voir avec vous, mais avec tout ce que cela implique pour le royaume. La barrière n’aurait pas dû disparaître, mais puisqu’elle l’est, bon retour ici monsieur. »

Elle ne voulait pas être rabat-joie ou lui faire croire qu’elle voyait son retour d’un mauvais œil, mais elle souhaitait simplement être honnête avec lui. Ce n’était pas son retour qui posait problème, mais le fait qu’il ait pu revenir. Il n’était pas responsable de l’effondrement de la barrière, mais s’il s’en réjouissait, ce n’était pas le cas de la couronne. Pas du tout.

« Je suis en tout cas ravis de pouvoir faire connaissance avec vous. Je préfère largement pouvoir vous rencontrer que de me contenter de ce qu’on peut me dire à votre sujet. »

Elle lui adressa un léger sourire. Il était peut-être sincère, il disait peut-être cela par pure politesse, ou parce qu’il savait quelle place son épouse occupait auprès d’elle. Elle ne savait pas, et elle ne pouvait pas trancher tout de suite. Elle devait d’abord tenter de le cerner mieux que ça.

« En effet, je préfère moi aussi me faire ma propre idée sur les gens plutôt que de me fier à ce qu’on me dit. Et que vous a-t-on dit sur moi ? »

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: Rien de mieux qu'une discussion pour faire taire les soupçons | Geoffroy & Aurore   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rien de mieux qu'une discussion pour faire taire les soupçons | Geoffroy & Aurore
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» G20, des mesures adoptées pour faire face à la crise
» Il faut de tous pour faire un monstre [pv Elle]
» Car il n'y a rien de mieux que de se revoir, peu importe ce qui nous sépare [Les jumeaux:P ]
» Recherche quelqu'un pour me faire une bannière
» 1001 excuses pour ne pas faire ses devoirs [Revan][terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Feerie Tales :: Le pays de Féérie :: Le grand château :: Les jardins-